Wednesday, April 8, 2009

tribu

we've been busy!!! with our visitors!
CaMille and her brother SimOn, régis
and me: we had the best time!

Our deepest fear is not that we are inadequate. Our deepest fear is that we are powerful beyond measure. It is our light, not our darkness that most frightens us. We ask ourselves, Who am I to be brilliant, gorgeous, talented, fabulous? Actually, who are you not to be? You are a child of God. Your playing small does not serve the world. There is nothing enlightened about shrinking so that other people won't feel insecure around you. We are all meant to shine, as children do. We were born to make manifest the glory of God that is within us. It's not just in some of us; it's in everyone. And as we let our own light shine, we unconsciously give other people permission to do the same. As we are liberated from our own fear, our presence automatically liberates others.

Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur.
Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toute limite.
C’est notre propre lumière et non pas notre obscurité qui nous effraie le plus.
Nous nous posons la question :
« Qui suis-je, moi, pour être brillant, radieux, talentueux et merveilleux » ?
En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ?
Vous êtes un enfant de Dieu.
Vous restreindre, vivre petit, ne rend pas service au monde.
L’illumination n’est pas de vous rétrécir pour éviter d’insécuriser les autres.
Nous sommes nés pour rendre manifeste la gloire de Dieu qui est en nous.
Elle ne se trouve pas seulement chez quelques élus : elle est en chacun de nous et au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres la permission de faire de même.
En nous libérant de notre propre peur, notre présence libère automatiquement les autres.

Nelson Mandela

(Extrait du discours prononcé par Nelson Mandela lors de son intronisation à la présidence de la République de l’Afrique du Sud en 1994.)

3 comments:

la sirene said...

Virginie, ce texte me parle, me fait hurler silencieusement.. j'aimerais tellement faire briller ma lumière, irradier de bonheur. J'ai moi aussi besoin de croire en ma grandeur, mais je me sens encore tellement petite...

Paradiso di Magdaleina said...

Oui!! Oui!! c'est somptueux, les paroles de N. M. brillent de notre éclat
*****
love

Eric said...

je connaissais ce texte et je l'adore, je devrais l'apprendre par coeur, comme le poême de Kipling "si tu veux être un homme mon fils", trop cool que tu l'aies mis sur ton bligblog au moins quand je le chercherais je saurais où le trouver, en plus le vert c'est ma couleur favorite!
kisses CiaOo Rikoo *_*